Thursday, June 03, 2010

Chronique d'un départ annoncé



Quand j'arrive, ça sent différent. Moult personnes s'activent dans tous les sens. Ils sont bruns ou blonds, grands ou petits. Elles sont belles ou moches, arrogantes ou effacées. Je m'en fous. Je respire l'air : ça sent la liberté. Je n'ai plus faim. Je n'ai plus soif. Je n'ai plus rien. Je plane. Un sentiment d'apesanteur m'envahit. Je vais directement au kiosque. Le Monde Diplomatique. Jeune Afrique. Première (en français). Hop, dans le sac. J'ai déjà hâte de vous lire entre deux pauses-roman. J'ai des frissons. J'ai tellement de frissons que j'en ai finalement faim. Je ne mange presque jamais de junk-food. Mais ici, c'est le no-rule-land. Je mange tout. Je mange n'importe quoi. Tout est permis. Un double whopper, un grand litre de coke, des frites, de la mayonnaise, du ketchup. Je suis prêt. Je n'ai aucune peur de l'adversaire. Je plonge.

C'est la première guerre mondiale dans mon ventre. Il y a des fusées, des charts d'assaut, des tanks, ça mitraille de partout. Je reste assis. Le calme fera peut-être passer la tempête. Je regarde autour de moi. Les gens sont plus beaux que "de l'autre côté". Plus attentionnés aussi. Monsieur va chercher ceci pour sa femme. Il prend son sac, sa valise, son plateau. Elle finit de manger. Il débarasse pour elle. Est-il aussi galant dans la vie de tous les jours ? J'en doute. J'en doute fort. Ici, c'est un autre monde. Le monde des gentils.

Je me lève, histoire de me dégourdir les jambes (et le ventre). Je finis par atterrir au même kiosque. Je regarde les livres. Des "best-sellers". Leurs jaquettes me dégoûtent. Il y a du vert, du jaune, des couleurs fluorescentes. On dirait E.T en livre. J'ai des à priori. C'est comme ça. Une jaquette sobre avec (seulement) le titre dessus, ça ne leur disait pas ? Mon ventre me fait mal. Deuxième guerre mondiale. Je sors du magasin en vitesse, avant qu'une attaque d'angoisse ne vienne gâcher mon plaisir.

Le plaisir de partir. Le plaisir de voyager. Le plaisir de voler, plus haut, plus loin, vers d'autres cieux !


Labels:

<$I18NNumpersonnes$>:

At 4/6/10 12:08 PM , Anonymous Anonymous said...

J'aimerais aussi partir pour aller voir ailleurs si j'y suis. Complètement jalouse, pas de doute.

 
At 3/7/10 8:10 PM , Blogger simo s non man s land said...

so , ce jetleg...? et voyager avec la RAM ?

 
At 5/7/10 9:23 AM , Blogger Onassis said...

Le décalage a été pénible..mais seulement deux jours, donc ça va..Pas de Ram cette fois. KLM + une compagnie (Low cost) que je ne connaissais pas : Ryanair. Toi, ça va ?

 
At 5/7/10 11:57 AM , Blogger simo s non man s land said...

ca va , pas de vacances cette annee...so vivre tes voyages me fait du bien .merci

 
At 22/7/10 2:06 PM , Blogger Onassis said...

Merci à toi de me lire !

 

Post a Comment

Subscribe to Post Comments [Atom]

Links to this post:

Create a Link

<< Home